Le Premier Rayon de soleil

Public

Cycle I (à partir de 4 ans)

Thèmes

lapins, oiseaux, immigration, entraide, nature

Résumé

La pluie se fait rare et la vie à la ferme devient trop dure pour Léo et ses parents, les voilà obligés de s’en aller. Tous trois vont faire un très long voyage afin de trouver un nouvel endroit où s’installer. Après de nombreux jours, ils atteignent une forêt qui n’est autre que le pays des oiseaux ! Attendris par le courage de la petite famille, ces derniers vont les accueillir à bras ouverts et leur réserver une belle surprise…

Auteur
.rice

Alain Millet est un graphiste et illustrateur originaire de Marseille et diplômé des Arts Décoratifs de Paris. Il se consacre essentiellement à la peinture tout en enseignant dans une école d’art à Aix-en-Provence. Il a déjà publié plusieurs albums pour la jeunesse aux éditions Ebla ainsi qu’aux éditions Limonade.

Illustrateur
.rice

Screen Shot 2022-03-01 at 13.47.58.png

Avant la
lecture

Laisser les enfants observer la couverture pour qu’ils repèrent les informations essentielles (titre, auteur, éditeur). Puis les laisser observer et émettre des suppositions : quels personnages apparaissent et que font-ils ? (Sur l’illustration de couverture, on voit quatre lapins souriants. Tous portent des vêtements. Leur différence de taille permet de deviner qu’il s’agit d’une famille : les parents et les deux enfants. Un petit lapin fait du vélo et l’autre du monocycle. À côté du monocycle, on aperçoit aussi un oiseau qui s’apparente à un échassier. Qui peut-il bien être ?)

Dans cet album tendre et plein de douceur, Alain Millet aborde le thème de l’immigration et plus largement du changement de vie en racontant l’histoire d’une famille de lapins qui doit quitter sa maison à cause de la sécheresse. Arrivée dans une contrée lointaine, elle sera chaleureusement accueillie par une colonie d’oiseaux malgré leurs différences, l’occasion d’offrir un bel exemple d’entraide aux jeunes lecteurs. Par son texte et ses illustrations, Alain Millet fait découvrir différents paysages, une faune et une flore variée et exprime indirectement l’importance de les préserver.

Jeux/activités
(à adapter en fonction de l’âge et de l’intérêt
des enfants)

- Les enfants peuvent-ils repérer et compter tous les oiseaux qui apparaissent dans l’album ?

- On peut leur proposer de fabriquer un masque de chouette, à l’image de Fanette : https://teteamodeler.ouest-france.fr/allopass/masques/chouette.asp

- En utilisant la peinture comme Alain Millet, les enfants peuvent-ils représenter les membres de leur famille (sur le modèle de la première illustration du livre) ? Si les moyens le permettent, on peut ensuite encadrer le portrait ou fabriquer un cadre avec eux.

- On peut demander aux enfants de lister tous les oiseaux qu’ils connaissent et parler de leurs spécificités, environnement… Cela peut être l’occasion de parler des différentes familles.

- Dans l’album, il est dit que ces oiseaux vivent depuis toujours au pays des oiseaux, mais on apprend aussi qu’ils « font pourtant de grands voyages ». Les enfants savent-ils ce qu’est un oiseau migrateur ? On peut aborder cette question et, par exemple, retracer les itinéraires qu’ils effectuent et les continents/pays qu’ils traversent lors de ces migrations.

- Si l’on dispose des matériaux nécessaires, on peut envisager la construction d’un abri pour oiseaux, comme le fait Léo à la fin de l’histoire, ou d’une mangeoire. Voici quelques bonnes idées : https://www.citizenkid.com/article/bricolage-fabriquez-une-cabane-a-oiseaux-avec-les-enfants-a1060543#:~:text=Pour%20construire%20son%20propre%20nichoir,vous%20mettre%20%C3%A0%20l'ouvrage.

https://www.pinterest.fr/pin/563653709592423529/

< Retour aux livres

Compréhension du texte

Sur la première page du livre, où figure le titre, que remarque-t-on ? Qu’est-ce que cela peut bien signifier ?
On voit six oiseaux ! Ils vont sans doute jouer un rôle important dans cette histoire…

Quels objets apparaissent sur la double-page suivante ?

Un vase avec des fleurs et un cadre blanc avec une photo.

Qui apparaît sur cette photo ?

Premièrement, on remarque qu’il s’agit de l’illustration de couverture. Le texte nous confirme qu’il s’agit d’une famille : les parents, Lila et Lino et les enfants, Léo et Lili.

Que nous dit-on sur Lili ?

Qu’elle fait la folle sur un drôle de vélo avec son amie Isoa, l’oiseau.

Qu’apprend-on sur l’histoire de cette famille à la double-page suivante ?

Elle a commencé par un long voyage, lors duquel ils n’étaient que trois car Lili n’était pas née.

Pourquoi ont-ils décidé de quitter l’endroit où ils vivaient ?
Car c’était la sécheresse et ils ne pouvaient plus cultiver la terre, sans doute pour se nourrir.

Quels sentiments les animent lorsqu’ils partent ?

L’espoir et le courage.

Où sont-ils finalement arrivés ?

Au bord de la mer, qu’ils n’avaient jamais vue.

Leur voyage a-t-il été rapide ?

Non, ils ont marché longtemps !

Une fois au bord de l’eau, qu’a fait la petite famille ?

Les parents ont réparé une barque abandonnée et ils ont tous les trois pris la mer.

Le voyage en mer a-t-il été de tout repos ?

Pas du tout, ils ont dû affronter des mers agitées qui semblaient sans fin et les immenses bateaux leur faisaient peur.

Comment se sont-ils dirigés ?

En fixant les étoiles, surtout la plus brillante.

Comment Lila et Lino ont-ils rassuré Léo ?

En le serrant très fort contre eux.

Que s’est-il passé quand ils ont atteint la terre ?

Ils ont marché sous la pluie, traversé différents paysages qu’ils ne connaissaient pas. Puis ils ont affronté des tempêtes de neige et franchi de hautes montagnes.

Le petit Léo arrive-t-il à suivre ?

Ses parents le portent souvent sur leur dos, où il s’endort bercé par la marche.

Où s’arrête la famille par une nuit de pleine lune pour se reposer ?

Dans un pays inconnu et bien tranquille, sous des sapins géants.

Quel est en fait cet endroit ?

Le pays des oiseaux ! Ils vivent ici depuis toujours.

Comment est décrite cette forêt ?

Tout semble tranquille. Il est question de sa douceur et de sa quiétude. « Un petit paradis. »

Qui découvre la famille endormie, très tôt le lendemain matin ?

Toute une colonie d’oiseaux !

Que peut-on dire sur leur aspect ?

Ils semblent tous de tailles et de couleurs différentes.

Que pensent les oiseaux des dormeurs ?

Ils semblent intrigués par eux : ils n’ont jamais vu de gens aussi différents au cours de leurs voyages.

Comment réagissent-ils ?

Ils sont troublés et ne savent pas trop comment accueillir les étrangers.

Qui vont-ils interroger et pourquoi ?

Fanette la chouette, car c’est la plus âgée et la plus sage.

Comment a réagi Fanette à cette demande ?

Elle a écouté les oiseaux et leur a dit qu’il fallait construire une maison à cette famille et leur préparer un énorme petit déjeuner.

Où se reposait Fanette ?

Sur la lune !

Que font ensuite les oiseaux ?

Ils se mettent au travail et commencent le chantier de construction.

Quels matériaux utilisent-ils ?

De la paille (pour le toit), des branches et de la terre (pour les murs).

La famille est-elle perturbée par toute cette agitation ?

Pas du tout ! Ils continuent à dormir profondément.

Qui se réveille au premier rayon de soleil et quelle est sa réaction ?

Le petit Léo, qui sourit quand il découvre tous ces oiseaux.

Que pense-t-il d’eux ?

Il les trouve curieux et sympathiques.

Comment est décrite la maison que les oiseaux ont construite ?

Elle est lumineuse, joyeuse et colorée.

Que font Lino et Lila pendant ce temps ?

Ils déjeunent dehors et font connaissance avec les oiseaux en leur racontant leur voyage.

Combien sont les oiseaux et d’où viennent-ils ?

Ils sont des centaines et viennent de tout le pays.

Pourquoi les oiseaux affluent-ils tous ?

Pour rencontrer les inconnus et leur souhaiter la bienvenue.

Qui est venue agrandir la famille quelques mois plus tard ?

La petite Lili, qu’on avait vue sur la photo de famille au début du livre.

Qu’apprend-on sur son amie Isoa ?

Elle est née le même jour qu’elle et elles sont inséparables.

Qu’aiment-elles faire toutes les deux ?

Des blagues ! Qui font bien rire Léo et ses copains oiseaux. D’ailleurs, on voit Lili et Isoa en train de faire des acrobaties.

Que décide de faire Léo pour ses amis oiseaux à la fin du livre ?

De leur construire des abris tout autour de sa maison, dans les grands sapins.

Ont-ils été tout de suite convaincus par cette idée ?

Au début, ils ont trouvé cela bizarre mais après, ils ont trouvé cela génial.

Qui voit-on observer Léo dans son entreprise ?

La sage Fanette, que cette initiative attendrit.

Peut-on deviner pourquoi ?

Les oiseaux ont accueilli chaleureusement la famille de Léo en leur construisant une maison, il tente de leur rendre la pareille et peut-être ainsi de les remercier à sa façon.