Public

Cycle I (à partir de 5 ans)

Thèmes

Lapin, tortue, humour, cohabitation, amitié

Résumé

Une tortue dont la solitude commence à peser décide de poster une annonce pour trouver un colocataire et vivre à deux sous sa carapace : « Tortue sympa partagerait jolie maison en échange d’une présence amicale. » Trépignant d’impatience, elle accueille l’heureux élu, un lièvre. Mais la cohabitation ne se passe pas aussi bien que prévu et la tortue décide d’y mettre un terme, quitte à risquer la vie du lièvre… Réussira-t-elle à se débarrasser de lui ou recouvrera-t-elle la raison à temps ?

Compréhension du texte

Que nous rappellent les petits mots qui apparaissent en pages de garde ?
La dernière phrase de la quatrième de couverture : « Une petite boule de papier lancée pendant la classe lui donnera peut-être la réponse… »

Quelle scène nous est montrée sur la première double-page ?

On voit Laura qui chuchote son secret à l’oreille de Paul, et lui fait promettre de ne rien dire.

Quelle est l’attitude du garçon ?

Son regard semble indiquer qu’il porte une très grande attention à ce que dit Laura.

Quelle est la relation des deux enfants ?

Ils sont très proches, amis d’enfance (« mon amie d’avant et d’après, de maintenant et pour toujours ») : un lien très fort les unit.

Comment réagit Paul en apprenant le secret ?

Il a « le cœur en boules de tambour », cela signifie qu’il ressent des émotions très fortes ; il est « chamboulé » comme on dit parfois familièrement.

Que peut-on dire de son attitude sur l’illustration suivante ?
Elle vient confirmer son émotion ; il semble sans réaction, abasourdi.

Qui intervient ensuite ?

Leurs camarades de classe.

Où semble se dérouler l’action ?

Dans la cour de récréation ; la lumière, les ombres indiquent qu’ils sont à l’extérieur.

Que veulent les camarades ?

Ils ont compris que Laura avait confié un secret à Paul et ils veulent le connaître.

Paul trahit-il son amie ?

Non ! Il nie tout en bloc.

De quoi l’accusent les autres ?

D’être un menteur et un tricheur.

Comment se sent Paul face à leurs réactions ?

Il étouffe, se sent oppressé par toutes ces questions.

Que se passe-t-il sur l’illustration suivante ?

On voit un garçon qui semble énervé au premier plan de cette scène de cour d’école.

Qu’apprend-on à son sujet sur la page suivante ?

Il s’agit d’Émile, un copain de Paul. Il est jaloux de ne pas être dans la confidence et en veut à Paul. Il ne veut plus être son ami. Les autres enfants non plus d’ailleurs.

Comment réagit Paul ?

Il se tient la tête dans les mains, il semble triste et désemparé. Il semble en vouloir à Laura de l’avoir mis dans cette situation, mais tient à respecter sa promesse.

Pourquoi ses sentiments changent-ils à la double-page suivante ?

Laura lui fait un signe de la main, lui sourit, et cela semble l’apaiser. Il a oublié la violence de la scène précédente.

À quoi Paul repense-t-il ensuite ?

Au secret que Laura lui a confié.

Quel est-il ?

Elle est amoureuse d’un garçon, mais ne lui a pas donné son prénom.

À ce moment, comment se sent Paul par rapport à cette confidence ?

Il est toujours sous le choc et ne sait pas trop comment l’interpréter : il ne sait pas qui est ce garçon dont elle parle et cela semble le déstabiliser.

Que se passe-t-il le lendemain quand Paul arrive à l’école ?

Les filles sont autour de Laura et elles discutent. Mais quand Paul approche, Laura se tait et semble gênée.

Quelle est l’attitude des autres filles ?

Elles regardent Paul d’un air rieur.

Plus tard, en classe, que se passe-t-il ?

L’estomac de Paul bruite, on peut supposer qu’il est toujours inquiet à propos de cette situation et l’attitude des filles le matin dans la cour. Puis une boule de papier atterrit sur lui.

Lui est-elle destinée ?

Un garçon blond lui indique que non, c’est une erreur. Sur l’illustration suivante, on voit l’attitude des enfants qui réagissent à cette erreur en voyant la boule se diriger sur lui. Un garçon derrière lui ouvre de grands yeux et une fillette au fond de la classe met sa main devant la bouche.

Mais que fait Paul ?

Il déplie le papier et en lit le contenu. On voit son regard tourné vers quelqu’un dans la classe.

Après l’école, que se passe-t-il ?

Laura et Paul marchent silencieusement l’un à côté de l’autre, et Paul décide de lui parler après avoir pris son courage à deux mains.

Que demande-t-il à Laura ?

Pourquoi elle ne lui a rien dit.

À quoi fait-il référence ?

Au secret dans le secret ! Elle lui a dit qu’elle était amoureuse mais pas de qui et en fait, c’est de lui. On comprend que c’est ce qui était inscrit sur le papier arrivé sur lui par erreur.

Que répond Laura ?

Elle est gênée, mais lui répond qu’elle lui avait dit de manière indirecte, mais que maintenant il est bel et bien au courant.

Que se passe-t-il en suite ?

Laura prend la main de Paul et ils marchent en silence.

Que voit-on sur la dernière illustration ?

Leurs prénoms gravés sur l’écorce d’un arbre dans un cœur.

Que peut-on en déduire ?

Que Paul est amoureux de Laura ; c’est un amour réciproque.

L’auteur

Né en 1961, Éric Sanvoisin a commencé à écrire vers l’âge de 10 ans. Avec plus de 70 ouvrages pour les enfants et les adolescents publiés par différents éditeurs, il est devenu un auteur particulièrement prolifique. Il est aussi bibliothécaire en Bretagne et membre du comité de rédaction de la revue « Griffon ». À L’Étagère du bas, il a également écrit Marions-les ! (2019), illustré par Delphine Jacquot.

Avant la
lecture

Laisser les enfants observer la couverture pour qu’ils repèrent les informations essentielles (titre, auteur, éditeur). Puis les laisser observer, décrire l’illustration et émettre des suppositions : quels personnages apparaissent et que font-ils ? (On voit une tortue : elle porte un chapeau, des lunettes et une veste. Ses yeux sont grands ouverts et elle regarde un lièvre qui se trouve sous sa carapace et dont seules les pattes et la tête dépassent. Ses yeux sont grands ouverts également, on dirait qu’il a peur ou qu’il a l’air surpris.) Dans quel environnement se trouvent-ils ? (Ils sont entourés de végétation – plantes, arbres, feuilles – et d’une petite cabane à oiseau. C’est la couleur verte qui domine sur cette illustration.) Qu’apprend-on sur la quatrième de couverture ? (Que la tortue, qui se sent seule, a décidé de chercher un colocataire et que le lièvre a répondu à cette annonce.) De quoi va parler le texte ? (De cette colocation originale !)

Cet album est l’occasion de retrouver le duo Éric Sanvoisin et Delphine Jacquot déjà réunis pour le très réussi et plusieurs fois récompensé Marions-les ! (2019). Cette fois encore, les illustrations colorées et très travaillées sont mises au service d’un texte drôle, déjanté et riche en rebondissements, qui saura séduire les enfants autant que développer leur vocabulaire et les initier à l’humour absurde.

Une carapace pour deux

Jeux/activités
(à adapter en fonction de l’âge et de l’intérêt des enfants)

- L’album est un bel hommage à la nature, à la faune et à la flore. Les enfants peuvent-ils lister tous les animaux et insectes qui apparaissent au fil des illustrations ?

- En s’inspirant de l’univers très riche et coloré de Delphine Jacquot, les enfants peuvent-ils dessiner un autre intérieur, une autre décoration à la carapace ? Pourquoi ne pas imaginer également un autre colocataire pour la tortue ?

- Les enfants connaissent-ils la fable Le Lièvre et la Tortue ? On peut leur lire, leur présenter et essayer d’établir des comparaisons avec le texte d’Éric Sanvoisin.

- En s’inspirant des annonces du « Journal qui ne raconte pas de salades », les enfants peuvent-ils imaginer leur propre annonce ? Pour trouver un·e colocataire ou pour ce qu’il souhaite !

L’illustratrice

Après une formation de dessinatrice-maquettiste et un diplôme en communication aux Beaux-Arts de Rennes, Delphine Jacquot profite d’un échange Erasmus pour suivre des cours d’illustration aux Beaux-Arts de Bruxelles. Ensuite, elle collabore rapidement avec différentes maisons d’édition pour la jeunesse et remporte le Grand Prix de l’illustration 2014. À L’Étagère du bas, elle a également illustré Marions-les ! (2019), écrit par Éric Sanvoisin.

Mots/
expressions qui peuvent poser problème

« Avoir une envie pressante », « un chez-soi », « avoir le moral à zéro », « nuit blanche », « tambouriner », « blêmir », « voyager léger », « dépitée », « clic-clac », « pissenlits », « faire des emplettes », « s’époumoner », « ronfler comme un bienheureux », « perdre son sang-froid », « se prélasser », « avoir le cerveau en ébullition », « acrobatique », « l’échapper belle », « invraisemblable », « molosse », « criblé », « roulis ».