Public

Cycle II (à partir de 6 ans)

Thèmes

Amour, amitié, secret, complicité, premiers émois amoureux.

Résumé

« Tu ne diras rien Paul, hein tu promets ? » Laura a confié un secret à Paul, et il lui a promis de ne rien dire. Même pas à son copain Émile, qui voudrait bien connaître la raison de ces messes basses. Mais, ce secret est particulier, puisque… c’est un secret dans un secret ! Laura lui a avoué qu’elle était amoureuse, mais de qui ? Une petite boule de papier froissé lancée pendant la classe lui donnera peut-être la réponse…

Compréhension du texte

Que nous rappellent les petits mots qui apparaissent en pages de garde ?
La dernière phrase de la quatrième de couverture : « Une petite boule de papier lancée pendant la classe lui donnera peut-être la réponse… »

Quelle scène nous est montrée sur la première double-page ?

On voit Laura qui chuchote son secret à l’oreille de Paul, et lui fait promettre de ne rien dire.

Quelle est l’attitude du garçon ?

Son regard semble indiquer qu’il porte une très grande attention à ce que dit Laura.

Quelle est la relation des deux enfants ?

Ils sont très proches, amis d’enfance (« mon amie d’avant et d’après, de maintenant et pour toujours ») : un lien très fort les unit.

Comment réagit Paul en apprenant le secret ?

Il a « le cœur en boules de tambour », cela signifie qu’il ressent des émotions très fortes ; il est « chamboulé » comme on dit parfois familièrement.

Que peut-on dire de son attitude sur l’illustration suivante ?
Elle vient confirmer son émotion ; il semble sans réaction, abasourdi.

Qui intervient ensuite ?

Leurs camarades de classe.

Où semble se dérouler l’action ?

Dans la cour de récréation ; la lumière, les ombres indiquent qu’ils sont à l’extérieur.

Que veulent les camarades ?

Ils ont compris que Laura avait confié un secret à Paul et ils veulent le connaître.

Paul trahit-il son amie ?

Non ! Il nie tout en bloc.

De quoi l’accusent les autres ?

D’être un menteur et un tricheur.

Comment se sent Paul face à leurs réactions ?

Il étouffe, se sent oppressé par toutes ces questions.

Que se passe-t-il sur l’illustration suivante ?

On voit un garçon qui semble énervé au premier plan de cette scène de cour d’école.

Qu’apprend-on à son sujet sur la page suivante ?

Il s’agit d’Émile, un copain de Paul. Il est jaloux de ne pas être dans la confidence et en veut à Paul. Il ne veut plus être son ami. Les autres enfants non plus d’ailleurs.

Comment réagit Paul ?

Il se tient la tête dans les mains, il semble triste et désemparé. Il semble en vouloir à Laura de l’avoir mis dans cette situation, mais tient à respecter sa promesse.

Pourquoi ses sentiments changent-ils à la double-page suivante ?

Laura lui fait un signe de la main, lui sourit, et cela semble l’apaiser. Il a oublié la violence de la scène précédente.

À quoi Paul repense-t-il ensuite ?

Au secret que Laura lui a confié.

Quel est-il ?

Elle est amoureuse d’un garçon, mais ne lui a pas donné son prénom.

À ce moment, comment se sent Paul par rapport à cette confidence ?

Il est toujours sous le choc et ne sait pas trop comment l’interpréter : il ne sait pas qui est ce garçon dont elle parle et cela semble le déstabiliser.

Que se passe-t-il le lendemain quand Paul arrive à l’école ?

Les filles sont autour de Laura et elles discutent. Mais quand Paul approche, Laura se tait et semble gênée.

Quelle est l’attitude des autres filles ?

Elles regardent Paul d’un air rieur.

Plus tard, en classe, que se passe-t-il ?

L’estomac de Paul bruite, on peut supposer qu’il est toujours inquiet à propos de cette situation et l’attitude des filles le matin dans la cour. Puis une boule de papier atterrit sur lui.

Lui est-elle destinée ?

Un garçon blond lui indique que non, c’est une erreur. Sur l’illustration suivante, on voit l’attitude des enfants qui réagissent à cette erreur en voyant la boule se diriger sur lui. Un garçon derrière lui ouvre de grands yeux et une fillette au fond de la classe met sa main devant la bouche.

Mais que fait Paul ?

Il déplie le papier et en lit le contenu. On voit son regard tourné vers quelqu’un dans la classe.

Après l’école, que se passe-t-il ?

Laura et Paul marchent silencieusement l’un à côté de l’autre, et Paul décide de lui parler après avoir pris son courage à deux mains.

Que demande-t-il à Laura ?

Pourquoi elle ne lui a rien dit.

À quoi fait-il référence ?

Au secret dans le secret ! Elle lui a dit qu’elle était amoureuse mais pas de qui et en fait, c’est de lui. On comprend que c’est ce qui était inscrit sur le papier arrivé sur lui par erreur.

Que répond Laura ?

Elle est gênée, mais lui répond qu’elle lui avait dit de manière indirecte, mais que maintenant il est bel et bien au courant.

Que se passe-t-il en suite ?

Laura prend la main de Paul et ils marchent en silence.

Que voit-on sur la dernière illustration ?

Leurs prénoms gravés sur l’écorce d’un arbre dans un cœur.

Que peut-on en déduire ?

Que Paul est amoureux de Laura ; c’est un amour réciproque.

L’auteure

Magdalena a été professeure des écoles pendant seize ans avant de devenir l’auteure et la directrice de la collection « Petites méthodes » aux éditions Retz. Au sein de la même maison, elle a également écrit des long-sellers parascolaires, notamment dans la collection « Petits cahiers ». Elle est aussi l’auteure de la collection à succès « Je suis en CP » des éditions Père Castor Flammarion, avec 17 volumes parus à ce jour. Désireuse de donner le goût de lire aux enfants, elle propose également des animations lecture, correspondance-lecture et d’autres activités thématiques sur le livre.

Avant la
lecture

Laisser les enfants observer la couverture pour qu’ils repèrent les informations essentielles (titre, auteur, éditeur). Puis les laisser observer, décrire l’illustration et émettre des suppositions : quels personnages apparaissent et que font-ils ? (On voit un petit garçon brun et une petite fille blonde. Elle se tient derrière lui et lui couvre la bouche avec ses mains.) Qu’évoque le geste de la fillette ? (Elle souhaite qu’il se taise, on peut donc supposer qu’elle lui a confié le fameux secret dont il est question dans ce livre !) Dans un deuxième temps, les enfants peuvent consulter la quatrième de couverture : que nous apprend-elle ? (On comprend que l’histoire se déroule dans une école, car une photo de classe est représentée. On apprend également la nature du secret : Laura aurait confié à Paul qu’elle était amoureuse de quelqu’un ! On suppose donc que Laura et Paul sont les personnages qui apparaissent sur la couverture. La dernière phrase vient nous indiquer que l’action se déroule vraisemblablement parmi les élèves d’une même classe.)

Dans cet album, l’écriture douce et directe de Magdalena traduit avec justesse la force des premiers sentiments et émois amoureux. Que l’action se déroule en classe ou dans la cour de récréation, le lecteur est immergé dans le quotidien de ces enfants fait de naïveté, de colère, de doute, de complicité, d’amitié et d’amour. Les illustrations aux allures classiques d’Elsa Oriol traduisent avec une grande justesse les émotions des enfants et renforcent leur caractère intemporel : toutes les générations peuvent ainsi s’identifier aux personnages.

Un secret

Jeux/activités
(à adapter en fonction de l’âge et de l’intérêt des enfants)

- Il existe différentes techniques simples à réaliser et ludiques pour écrire des messages secrets qui plairont aux enfants (quelques exemples ici )

- À défaut de le révéler, on peut proposer aux enfants d’illustrer un de leurs secrets grâce à la technique de leur choix : peinture, dessin, collage, etc.

- On peut également envisager un travail sur les émotions et leur représentation : ils pourraient choisir une émotion et tenter de la représenter en dessinant/peignant un autoportrait.

- À la manière des pages de garde, on peut proposer aux enfants de réaliser un grand collage à partir de petits mots qu’ils auront chacun·e pris soin de rédiger.

- Réaliser un cadavre exquis en dessin : un enfant commence un dessin (sans que les autres regardent), puis le cache en ne laissant apparaître qu’un morceau afin que l’enfant suivant continue la partie visible et ainsi de suite… au final, cela ferait une fresque réalisée en « secret ».

- À la manière de l’avant-dernière double-page de l’album, les enfants pourraient dessiner un grand arbre avec tous les éléments : tronc, branches, feuilles, etc. Et, pour ceux qui le souhaitent, ajouter des initiales sur le tronc : l’enfant et son amoureu.se.x, celles de ses parents/ grands-parents ou alors des initiales inventées.

- Jouer au téléphone arabe en classe !

L’illustratrice

Elsa Oriol a travaillé plusieurs années dans le graphisme et l’architecture d’intérieur avant de se consacrer définitivement à la peinture et à l’illustration. Elle aime passer d’un univers à l’autre en plaçant l’émotion au cœur de son travail. Elle a publié de nombreux ouvrages aux éditions Kaléidoscope et aux éditions Utopique, mais a également illustré le conte Riquet pour les éditions de L’Étagère du bas en 2018.