Laisser les enfants observer la couverture pour qu’ils repèrent les informations essentielles (titre, auteur, éditeur). Puis les laisser observer, décrire l’illustration et émettre des suppositions : quel personnage apparaît et que fait-il ? (On voit une petite fille ; elle est en train d’ouvrir ou de fermer un parasol. D’après le titre, on peut déduire que les vacances touchent à leur fin et qu’elle est donc en train de le replier pour le ranger.) Où se déroule la scène ? (En bord de mer, ou en tout cas dans la nature, d’après les grandes étendues jaunes qui ressemblent à du sable. L’endroit semble aussi très verdoyant car la couleur verte domine également le paysage.)

Par ce texte à la fois poétique et concret, Stéphanie Demasse-Pottier aborde un thème peu traité en littérature jeunesse et pourtant universel : celui de la fin des vacances d’été et du retour à la maison. L’album raconte l’escapade d’une fillette et de ses parents, qui va faire office de douce transition et permettre à l’enfant de mieux vivre cet événement. Les moments passés ensemble dans la nature, en prenant son temps, autant que les couleurs chaudes des couchers de soleil d’été de Clarisse Lochmann, confèrent à l’album un côté indéniablement réconfortant.

Public

Cycle I (à partir de 4 ans)

Thèmes

Fin de vacances, été, retour à la maison, trajet, prendre son temps, moment en famille.

Fin d'été

Résumé

Ça y est, les vacances sont bel et bien finies, c’est le moment de rentrer à la maison. Mais, comme dit Papa dans la voiture : « Il ne faut pas se laisser abattre ! » Ce retour d’abord douloureux ne peut-il pas se transformer en un moment de partage ? Et si l’on faisait un petit détour ? Et si les vacances pouvaient être un peu prolongées ?

Avant la
lecture

Compréhension du texte

Quand se déroule cette histoire ?
À la fin de l’été, comme l’indique le titre, mais aussi à la fin des vacances.

Quel personnage apparaît sur la première page ? Que fait-il ?

On voit la petite fille de la couverture, assise, qui tient son panda en peluche dans ses bras.

Qui voit-on sur la page de droite ?

Une adulte de dos qui ferme les volets de la maison. Peut-être sa maman ?

Quels objets apparaissent au premier plan ?

Des valises, un chapeau, un sac avec des cœurs et le parasol replié de la couverture.

Que s’apprêtent à faire les personnages ?

À prendre la route du retour pour rentrer chez eux.

Quelles actions ont-ils pris soin d’effectuer avant de partir ?
Boucler les valises, fermer les volets et fermer la porte.

Que font-ils une dernière fois ? Pourquoi ?

Le tour de la maison, car ils ne savent s’ils vont revenir ni quand, peut-être pour être certains de ne rien avoir oublié.

Comment se sent la petite fille ?

Elle est triste mais ne le montre pas.

Que peut-on déduire de la phrase « j’étais triste mais je n’ai rien montré » ?

Que c’est la fillette qui raconte cette histoire.

Qui apparaît sur cette illustration ?

La femme qui fermait les volets, et un homme qui tient la main de la fillette : ce sont ses parents.

Que font-ils ensuite ?

Ils vont dire au revoir aux voisins.

Combien sont-ils ?

Cinq : deux adultes et trois enfants.

Comment réagit la fillette au moment de dire au revoir ?

Elle ne laisse pas paraître sa tristesse et sourit.

Lorsqu’ils sont montés en voiture, que fait le papa ?

Il met la radio très fort pour égayer ce moment et tous les trois chantent à tue-tête.

Que voit-on sur l’illustration ?

La voiture qui s’éloigne de la maison de vacances et de celle des voisins.

Que se passe-t-il ensuite ?

Ils roulent si longtemps que la fillette s’endort en serrant son panda en peluche.

Que ressent la petite fille à son réveil ?

Elle ressent comme un vide dans son cœur.

Le paysage a-t-il changé ?

Oui, les montagnes ont disparu.

Alors que personne ne parle, que propose la maman ?

De faire le dernier pique-nique des vacances.

Que fait la famille durant ce repas ?

Elle repense aux plus beaux moments des vacances. Ils rient aussi.

Sur l’illustration, qu’est-ce qui semble faire rire la fillette ?

Le panda en peluche à qui l’on a mis les lunettes de soleil du papa.

Que propose finalement le papa ?

De faire un détour sur la route !

Comment réagit la fillette en entendant cette proposition ?

Elle n’ose pas y croire ; elle saute de joie ! On la voit d’ailleurs qui saute dans les bras de son père.

Que feront-ils, le soir venu, lors de ce détour ?

Ils dormiront à la belle étoile.

Mais avant cela ?

Ils prennent des chemins de traverse, prennent leur temps (on les voit assis dans l’herbe), la petite fille confectionne des couronnes de fleurs.

Après ces « activités », que font-ils ?

Ils cherchent un endroit où dormir qui leur plaise à tous.

Que tient la fillette dans ses mains ?

Un cerf-volant en forme d’oiseau blanc.

Que portent la mère et la fille ?

Les couronnes de fleurs blanches confectionnées durant la journée.

Que fait la famille avant de s’endormir ?

Ils regardent le ciel, puis se serrent les uns contre les autres pour avoir chaud.

Que voit-on sur la dernière illustration ?

Le cerf-volant oiseau qui flotte dans le ciel étoilé.

La fillette se sent-elle toujours triste à l’idée de rentrer chez elle ?

Non, elle se sent prête.

Pourquoi ?

Le fait de prendre son temps, de passer de bons moments avec ses parents sur la route du retour lui a permis de mieux accepter l’idée de rentrer à la maison et la fin des vacances. La transition s’est faite en douceur.

Mots/

expressions qui peuvent poser problème 

« Close », « ne pas se laisser abattre », « à tue-tête », « détour », « dormir à la belle étoile », « chemin de traverse », « campement », « contempler ».

Jeux/activités
(à adapter en fonction de l’âge et de l’intérêt des enfants)

- En utilisant la technique de leur choix, les enfants peuvent-ils représenter leur meilleur souvenir de vacances d’été ?

- Pourquoi ne pas confectionner des couronnes de fleurs, comme la petite fille dans le livre ?

- Si le temps et l’endroit le permettent, on peut organiser un pique-nique !

- Dans la dernière partie de l’album, on voit la famille qui observe le ciel et dort à la belle étoile. On peut proposer aux enfants de fabriquer une guirlande d’étoiles en papier à personnaliser pour décorer leur chambre.

- On peut aussi envisager de leur parler des étoiles et pourquoi pas de leur donner des conseils pour les observer/apprendre à les reconnaître (voir cet article sur les étoiles )