Public

Cycle II (à partir de 6 ans)

Thèmes

Amitié, entraide, musique, espace, invention

Résumé

Colombine est une jeune violoniste qui passe ses journées à s’exercer tout en buvant du jus de citron, sa boisson favorite. Mais, ses voisins se lassent de l’entendre du matin au soir, surtout M. Bombo l’astronome. Agacé par le bruit, il ne cache pas son envie d’envoyer la musicienne sur la Lune. Prenant M. Bombo au mot, Colombine n’aspire plus qu’à devenir la première violoniste spatiale ! C’est ainsi que le vieil astronome se retrouve embarqué dans ce projet incroyable, à se creuser les méninges pour envoyer Colombine dans l’espace. La solution se trouve peut-être dans une pluie d’étoiles filantes…

Jeux/activités
(à adapter en fonction de l’âge et de l’intérêt des enfants)

On peut proposer aux enfants de fabriquer leur propre fusée. Il existe de nombreux tutoriels en ligne.

- Demander aux enfants s’ils connaissent d’autres livres, chansons, dessins animés qui ont pour thème de l’espace et/ou la Lune : Jean de la Lune, Objectif Lune et On a marché sur la Lune, Au clair de la lune, etc. et éventuellement leur en faire découvrir.

- Sur la huitième double-page, on peut voir toutes les idées de M. Bombo et Colombine qui ont échoué pour envoyer cette dernière sur la Lune : les enfants peuvent-ils en imaginer une autre et la dessiner ?

- On peut proposer une brève présentation du système solaire et demander ensuite aux enfants de le représenter grâce aux techniques/matériaux de leur choix : dessin, peinture, paillettes, gommettes, papier d’aluminium, coton, etc.

- Si l’on dispose du temps et du matériel nécessaires, on peut aussi créer une suspension avec des planètes en papier maché dont voici un exemple : https://www.hanau-lapetitepierre.alsace/actualite/suspension-planete-en-papier-mache/

- Sur quelle planète aimeraient se rendre les enfants et pourquoi ? On peut aussi leur demander de représenter cette planète en particulier.

- Pourquoi ne pas réaliser toutes ces activités en écoutant du violon et en buvant un bon jus de citron (sucré) ?

Colombine,
la violoniste spatiale

Compréhension du texte

Qui apparaît sur la première illustration ? Quels indices nous permet de le deviner ?
Comme sur l’illustration de couverture, on devine qu’il s’agit de Colombine, l’héroïne éponyme du livre. Elle tient un violon à la main et contemple la lune.

Où vit Colombine ? Quelles déductions peut-on faire à partir des informations délivrées par le texte et l’illustration de la première double-page ?

Elle vit près d’une rivière de pierres, donc asséchée. On peut en déduire qu’elle vit dans un pays chaud et ensoleillé. Sa tenue, la luminosité de l’illustration, la maison blanche qui reflète les rayons du soleil plutôt que de les absorber, mais aussi le citronnier sont des indices supplémentaires.

Quelle est la première chose que fait Colombine chaque matin ?

Elle traverse le pont arc-en-ciel pour aller cueillir le plus beau citron du citronnier.

Que fait-elle ensuite, lorsqu’elle rentre chez elle ?

Elle ouvre sa fenêtre pour dire bonjour au soleil, puis débute sa journée en jouant du violon et en dégustant un jus de citron.

Qu’en pensent ses voisins et pourquoi ?
Ils ne sont pas contents car Colombine ne joue pas très bien de son instrument ; sa musique est loin d’être agréable.

Quel voisin semble le plus mécontent de ce vacarme et comment l’exprime-t-il ?

M. Bombo semble à bout de nerfs et, dans un élan de colère, il menace la fillette de les envoyer sur la Lune, elle et son violon.

Comment Colombine réagit-elle à cela ?

Sur l’illustration, elle semble surprise mais pas affectée. Comme si cela lui avait donné une idée.

Où se rend-elle ensuite ?

Elle se rue chez M. Bombo, après avoir descendu les escaliers de sa maison et traversé le pont arc-en-ciel.

Qu’apprend-on au sujet de M. Bombo ?

On constate qu’il vit dans une grande maison blanche et qu’il est l’astronome du village.

Qu’est-ce qu’un astronome ?

Une personne qui étudie les étoiles et les planètes.

Quel indice situé sur la maison de M. Bombo vient confirmer son activité ?

On constate un observatoire au sommet de sa maison, avec une lunette astronomique qui en dépasse. Sur l’illustration de droite, il est en train d’observer le ciel par cette lunette et de noter ses observations.

Pour quelle raison M. Bombo pense-t-il que Colombine est venue chez lui ?

Tout d’abord, il pense qu’elle a peut-être été vexée part ses paroles et sa colère.

Mais finalement, quelle est la véritable raison de sa venue ?

Elle souhaite lui demander une faveur : son aide pour devenir violoniste spatiale !

Qu’entend-elle par-là ?

Elle veut aller jouer du violon sur la Lune.

Qu’en pense le scientifique ?

Il semble dubitatif, se mord la moustache, car c’est une entreprise difficile.

Colombine se décourage-t-elle face à cette réaction ?

Pas du tout ! Elle semble déterminée et tente de convaincre son voisin de l’imaginer jouer du violon sur la Lune.

À quoi voit-on que le vieil homme réfléchit ? Que se dit-il ?

On le voit ouvrir de grands yeux et se gratter la tête sur l’illustration. Il imagine Colombine en train de faire grincer son violon sur la Lune, loin de lui, pendant qu’il ferait tranquillement la sieste dans son hamac.

Cette perspective le séduit-il ?

Oui, c’est pourquoi il accepte d’aider Colombine à aller sur la Lune.

Comment réagit notre violoniste ?

Son attitude sur l’illustration indique qu’elle est folle de joie.

Quand M. Bombo commence-t-il ses recherches ?

Dès le lendemain matin.

Quelle routine mettent en place les deux amis ?

Ils se retrouvent chaque matin, aux aurores, chez M. Bombo.

Quelle habitude Colombine finit-elle par transmettre à son voisin ?

Elle parvient à lui faire boire le jus de citron qu’elle apporte chaque matin, même sans sucre.

Quels moyens d’aller sur la Lune envisagent les deux amis ?

Les illustrations montrent qu’ils pensent à projeter Colombine grâce à un geyser, l’expédier avec une catapulte, utiliser un trampoline, la suspendre à un vautour, la placer dans un boulet de canon et enfin utiliser un dirigeable à pédales… mais aucune ne se révèle concluante.

Que font-ils lors de leurs pauses ?

Colombine prend son violon et va en jouer sur le balcon pendant que le vieil homme va se reposer dans son hamac, en sirotant du jus de citron à la paille.

Que semble commencer à apprécier M. Bombo ?

La musique de Colombine… et le jus de citron !

Quelle question pose Colombine chaque matin à l’astronome ? Qu’est-ce que cela signifie ?

Elle demande à M. Bombo s’il a trouvé le moyen de l’envoyer sur la Lune. Cela montre qu’elle demeure plus déterminée que jamais.

Et comment réagit M. Bombo ?

Il se montre rassurant et l’encourage à être patiente.

Comment lui vient finalement l’idée et quelle est-elle ?

Un soir, dans son sommeil, alors qu’il est fatigué d’avoir trop réfléchi. La solution semble se trouver dans une comète.

Aussitôt, que fait-il ?

Il saute de son lit, s’habille à toute vitesse, attrape son arc et la flèche « Occasions Spéciales » et se rend d’un pas déterminé chez Colombine.

En quoi consiste le plan de M. Bombo ?

Une comète s’apprête à passer au-dessus du village et il souhaite que Colombine l’utilise pour atteindre la Lune !

La violoniste est-elle prête pour le départ ?

Pas vraiment, elle est encore endormie.

Où se fera-t-il ?

Sur le mont Allègre. On voit nos deux amis qui se hâte d’y aller et la comète qui apparaît dans le ciel.

Quelle est la technique utilisée par M. Bombo ?

Il attache une corde au bout de sa flèche spéciale, puis autour de la taille de Colombine, puis s’apprête à tirer.

Que ressentent nos deux amis, alors que la comète arrive ?

Ils sont tristes de se quitter mais excités par cette aventure.

La flèche de M. Bombo atteint-elle sa cible ?

Oui, et Colombine part pour l’espace. On la voit qui s’envole, tenant son violon contre elle, tandis qu’elle tend l’autre bras pour saluer son ami qui lui répond par le même geste. Il s’agit d’ailleurs de l’illustration de couverture ; les enfants l’ont-ils remarqué ?

Que voit-on sur la double-page suivante ?

La comète qui file à toute allure dans l’espace en direction de la Lune (la direction est indiquée par un panneau planté sur un astéroïde) et Colombine qui s’accroche à son violon.

Quelle technique utilise Colombine pour alunir ?

Quand elle est proche de la Lune, elle coupe la corde qui la relie à la comète avec son archet. Puis elle utilise sa robe comme parachute.

Qui l’accueille à son arrivée ?

Des milliers de sélénites – petites créatures qui peuplent la Lune – dont les yeux apparaissent dans l’obscurité.

Que se passe-t-il sur la double-page suivante ?

On voit Colombine qui joue du violon, et les sélénites qui s’approchent par dizaines pour l’écouter et l’entourer progressivement.

Pendant ce temps, que fait M. Bombo ?

Il boit du jus de citron sur sa terrasse, se repose dans son hamac.

Quel bruit croit-il distinguer et quelle émotion cela provoque-t-il chez lui ?

Celui du violon de Colombine et cela lui arrache une larme qu’il met sur le dos de l’acidité du citron. Peut-être que Colombine manque à M. Bombo.

Quelques heures plus tard, par quoi est réveillé M. Bombo ?

Par la mélodie du violon, accompagnée de petits coups secs : quelqu’un frappe à sa porte.

Qui vient lui rendre visite en pleine nuit ?

Colombine qui est de retour !

Comment est-elle rentrée ?

La comète l’a déposée avant de se rendre sur Vénus.

Quelles questions lui pose M. Bombo ?

Il lui demande pourquoi elle est rentrée puisqu’elle voulait plus que tout devenir violoniste spatiale, mais aussi pourquoi l’on entend toujours sa musique si elle ne joue pas de violon.

Et que répond la fillette ?

Elle est toujours la violoniste spatiale du village et sa musique a été enregistrée par les sélénites pour leur radio ; ils l’adorent, c’est pourquoi ils la diffusent en continu !

Quel nouveau projet Colombine expose-t-elle à son ami ?

Elle aimerait voyager encore plus loin dans l’espace, découvrir des planètes comme Pluton et Saturne et redemande de l’aide à M. Bombo.

Selon lui, de quoi dépend ce potentiel voyage ?

Du passage de la prochaine comète.

Colombine va-t-elle devoir attendre longtemps ? Cela la dérange-t-elle ?

M. Bombo ne sait pas exactement quand passera la prochaine comète, mais l’attente ne semble pas déranger Colombine.

Que propose-t-elle de faire pour patienter ?

De s’exercer au violon sur le balcon de M. Bombo !

Que font ensuite nos deux amis ?

Ils se rendent sur le balcon pour écouter la musique de Colombine diffusée par les sélénites depuis la Lune.

Au départ, on se souvient que M. Bombo a accepté d’envoyer Colombine sur la Lune pour l’éloigner et ainsi ne plus entendre sa musique : son attitude a-t-elle changé à l’égard de la fillette ?

Oui, on constate qu’il apprécie désormais sa compagnie et que sa musique ne semble plus le déranger. Ces deux-là sont devenus amis !

Avant la
lecture

Laisser les enfants observer la couverture pour qu’ils repèrent les informations essentielles (titre, auteur, éditeur). Puis les laisser émettre des suppositions : quels personnages apparaissent et que font-ils ? (Au premier plan, on voit une fillette ou une femme de dos. Elle est suspendue en hauteur par la taille avec une corde.) Qui peut-elle être et quel élément nous l’indique ? (Il s’agit de Colombine, la violoniste spatiale évoquée dans le titre. Le violon qu’elle tient contre elle est un indice.) Quel autre personnage apparaît ? (Un vieux monsieur à la barbe blanche, qui tient un objet long dans une main et salue l’autre personnage de son autre main.) Que semblent faire ces deux personnages ? (On a l’impression qu’ils se disent au revoir en s’éloignant l’un de l’autre.) Que nous révèle la quatrième de couverture ? (Elle nous révèle l’identité des deux personnages et la nature de leur relation. M. Bombo est un astronome qui va tenter d’envoyer sa jeune voisine violoniste Colombine sur la Lune à sa demande.)

Dans ce texte émouvant et original, Carlos Videla permet, avec une grande sensibilité, aux opposés de se rencontrer. La musique classique et l’espace – deux domaines captivants que rien ne semble a priori rapprocher – cohabitent en harmonie, tout comme Colombine et M. Bombo qui, malgré leurs différences, parviennent à développer une jolie relation d’amitié. Le contraste entre la lumière chaleureuse et l’obscurité profonde qui émanent tour à tour des illustrations vibrantes d’Ange Potier vient renforcer cette démarche.

L'auteur

L’auteur Carlos Videla vit à Buenos Aires. Féru de littérature, il s’est fait connaître grâce à un concours organisé par le musée du Livre et de la Langue de la Bibliothèque nationale de Buenos Aires. Colombine, la violoniste spatiale est son premier album publié en français.

Mots/
expressions qui peuvent poser problème 

« spatiale », « en trombe », « faveur », « hamac », « aux aurores », « comète », « archet ».

L'illustrateur

Ange Potier est un auteur-illustrateur français qui vit à Buenos Aires. Il a illustré Camille peint (2005) et a réalisé le court métrage El Bosque (2011). Il a aussi créé la BD Youri. Pour Colombine, la violoniste spatiale, Ange Potier a reçu la bourse découverte du Centre national du livre ; c’est son deuxième album publié en français.