Laisser les élèves observer la couverture pour qu’ils repèrent les informations essentielles (titre, auteur, éditeur).

Puis, les laisser émettre des suppositions : quel personnage apparaît sur la couverture ? Que fait-il ? Quelle est son attitude ? (Il s’agit de l’héroïne de l’histoire, la petite souris qui a décidé de changer et dont le titre du livre est une citation. Elle présente une attitude déterminée, se tient bien droite, les mains sur les hanches et le sourire aux lèvres.) Que voit-on en arrière-plan ? (On devine les silhouettes d’autres animaux : éléphant, oiseau et chat.) Quelles suppositions peut-on faire sur les désirs de changement de la souris ? (Peut-être souhaite-t-elle se glisser dans la peau des différents animaux représentés derrière elle ?) Pourquoi veut-elle changer ? (La quatrième de couverture nous donne cette information : elle se sent petite, faible et craint de se faire écraser.)

Il est souvent difficile de s’accepter tel que l’on est, et il devient alors tentant de se comparer aux autres, à qui tout semble mieux réussir. Grâce à sa petite héroïne aussi touchante que courageuse et à la drôle d’expérience qu’elle lui fait vivre, Xan Harotin montre aux enfants que l’apparence physique ne fait pas tout, que nous possédons tous des qualités et des défauts, et que la clé de l’épanouissement réside avant tout dans la confiance en soi… mais aussi dans l’amitié ! La douceur de ses illustrations (aquarelle, encre de Chine et retouche numérique) ainsi que l’expressivité de ses personnages viennent apporter un réel sentiment d’apaisement au lecteur.

Public

Cycle I (à partir de 3 ans)

Thèmes

Animaux, taille, métamorphose, identité, amitié

J'ai décidé de changer !

L'auteure/
illustratrice

Xan Harotin vit et travaille à Bruxelles. Elle dessine pour différents magazines. Elle aime la nature, dessiner des animaux et imaginer des histoires. En 2018, elle a publié son premier livre en tant qu’illustratrice : Le Monstre plat écrit par Fabien Clavel (paru aux petites bulles éditions). Elle a d’ailleurs remporté le prix d’illustration du premier album au Festival BD de Roubaix.

Résumé

Voilà une souris qui se sent trop petite et trop faible… elle a décidé de changer. Comme par magie, elle se glisse dans la peau de toutes sortes d’animaux plus grands et plus forts. Tour à tour serpent, chat, éléphant, baleine et d’autres encore, la petite souris découvre des sensations et des pouvoirs qu’elle ne connaissait pas ! À la fin, que choisira-t-elle ?

Avant la
lecture

Mots/

expressions qui peuvent poser problème 

« menacer », « tortueuse », « instincts », « gigantesque ».

Jeux/activités
(à adapter en fonction de l’âge et de l’intérêt des enfants)

- Les enfants peuvent-ils énumérer les animaux dont la souris prend la forme tout au long de l’histoire ? (Oiseau, serpent, chien, chat, dromadaire, éléphant, baleine, lapin, ours, hérisson et souris.) À la manière de Xan Harotin, on peut leur demander d’imaginer et de dessiner d’autres transformations et de citer pour chaque nouvel animal une caractéristique positive et une négative.

- La souris est un personnage récurrent de la culture populaire : les enfants peuvent-ils citer une comptine dans laquelle elle apparaît (par exemple, Une souris verte), une héroïne ou un héros de la littérature jeunesse qui est une souris (par exemple, Mimi la souris, Géronimo Stilton), même chose pour un dessin animé (par exemple, Mickey) et un personnage connu de tous mais que personne n’a jamais vu (la Petite Souris) ?

- La souris est souvent mise en opposition avec le chat, un de ses prédateurs : les enfants connaissent-ils l’expression « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent » ou « Jouer au chat et à la souris » ? On peut leur demander d’illustrer l’une de ces expressions grâce à la technique de leur choix.

Compréhension du texte

Qu’apprend-on sur notre héroïne grâce à la première double-page ? Elle a plein d’amis ; on la voit d’ailleurs en train d’écouter attentivement l’un d’eux, avec deux autres souris.

Que font-ils ensemble ?

Ils s’amusent beaucoup.

Qui vient parfois perturber ces bons moments ?

« Des animaux bien plus gros » : il s’agit en fait des hommes, on reconnaît une jambe et une chaussure d’humain qui s’apprête à fouler le sol alors que les deux souris s’enfuient.

Comment se perçoit notre héroïne ?

Elle se décrit comme petite et faible.

Quelles conséquences cela a-t-il selon elle ?

Elle craint de se faire écraser par des animaux plus gros : on reconnaît les pattes d’un éléphant qui marche et la souris les regarde, inquiète, en s’enfuyant.

Quelle résolution prend-elle pour remédier à ce problème ?

Elle décide de changer et de devenir un oiseau !

Quels sont les côtés positifs et négatifs de ce changement ?

Elle est discrète et peut voler mais ses amis n’arrivent plus à la suivre. On les voit d’ailleurs en train de regarder vers le ciel, la cherchant du regard.

Puisque cette situation n’est pas pleinement satisfaisante, que décide la souris ?

De devenir cette fois un serpent !

Comment se passe la vie dans la peau d’un serpent ?

Elle a de bons et de mauvais côtés : le serpent est tortueux et peut mordre, et donc s’enfuir et se défendre… mais il fait peur ! On voit deux souris qui se cachent derrière un rocher et un buisson en arrière-plan.

Quelle solution trouve alors la souris ?

Devenir un chien !

Comment est-ce de vivre dans la peau d’un chien ?

Bof ! Elle est rapide – trop pour ses amis qui peinent à suivre –, sportive et fidèle mais ne peut refréner certains instincts, comme celui de la chasse. On la voit qui s’élance d’ailleurs après ce qu’on devine être un chat grâce à sa queue.

Alors, que faire ?

Devenir un chat !

Mais que se passe-t-il quand on est un chat ?

Même si le chat peut voir dans le noir et se déplacer rapidement, comme le chien, il est régi par ses instincts… et chasse les souris ! Ce n’est donc pas possible avec ses amis. On les voit d’ailleurs s’enfuir à toutes jambes quand le chat approche en se léchant les babines.

Qu’imagine alors notre souris ?

Devenir un dromadaire.

Cette solution est-elle concluante ?

Pas totalement : cela présente des avantages de bien supporter la chaleur du désert, de ne pas craindre les cactus – et même de les manger ! –, mais cela oblige à vivre loin de la forêt, à laquelle la souris est habituée !

Quelle est la solution ?

Devenir un éléphant !

Quelles sont les caractéristiques de l’éléphant ?

Il est fort et grand, mais pas très discret ! Comme on le constate sur l’illustration, les parties de cache-cache avec ses amis dans la forêt deviennent compliquées…

Dans la peau de quel animal décide alors de se glisser la souris ?

D’une baleine !

Et ses problèmes se trouvent-ils ainsi résolus ?

Non car, même si elle devient gigantesque et très bonne nageuse, elle s’isole de ses amis. Elle ne peut, par exemple, les rejoindre sur leur bateau pour jouer aux cartes et doit se contenter de les suivre tristement de loin.

Quelles transformations effectue ensuite notre héroïne ? Et quel sera son choix final ?

Elle devient un lapin, un ours, un hérisson, puis reprend son apparence d’origine.

Quels commentaires fait-elle sur ce dernier changement ?

Aucun. On la voit dans les bras d’une souris adulte – peut-être sa maman – ; elle a l’air apaisée et heureuse car ses yeux sont fermés.

Qui semble se réjouir de ce spectacle ?

Ses amis qui observent la scène, cachés derrière un arbre et assis sur une pierre.

Que voit-on sur la dernière illustration ? Quelle attitude a notre souris ? L’héroïne est assise sur un caillou et contemple un oiseau avec ravissement. Son attitude sereine indique que cette apparence est finalement celle qui lui convient le mieux.

Les enfants ont-ils noté l’élément qui apparaît sur chaque illustration du livre ?

L’écharpe rouge de la souris.